Skip to content

EXPOSITIONS TEMPORAIRE ET PERMANENTE

📌 Espace Frans Krajcberg – Centre d’Art Contemporain et Nature

📆 Du 18 septembre au 17 octobre 2021

Exposition temporaire – Blessure

Lors d’un entretien en juillet dernier, Sebastião Salgado énonçait : “ce qui est important aujourd’hui, c’est de parler de la forêt amazonienne”.


Pour montrer le rôle essentiel de la forêt amazonienne dans l’équilibre planétaire, Sebastião Salgado a survolé cet immense territoire, révélant, entre ciel et terre, un paysage peuplé de vie. Il a également été témoin des gigantesques feux provoqués par l’homme, plaies béantes dans la forêt, qui ne cessent de s’agrandir.


C’est cette blessure ouverte que Sebastião Salgado a choisi de montrer pour la première fois à l’Espace Frans Krajcberg, avec une sélection de neuf photographies.


Ces photos inédites sont là pour nous alerter et rappeler qu’une blessure sur laquelle on se penche peut guérir.
L’immensité de l’Amazonie, sa force, sa vitalité, lui permettront de survivre si nous prenons conscience des dangers qui menacent cet étonnant écosystème, indispensable à notre équilibre.

SEBASTIAO SALGADO – BRÉSIL (1944)

Économiste de formation, Sebastiao Salgado débute sa carrière de photographe professionnel en 1973 à Paris et fonde avec sa femme Lélia Wanick Salgado leur propre studio en 1994, Amazonas images. Salgado voyage dans plus de 100 pays pour ses projets photographiques, publiés de nombreuses fois dans la presse internationale. Il complète ses prises de vues sur l’Amazonie brésilienne et ses communautés indiennes afin de montrer les menaces auxquelles la forêt et ses indiens font face : orpaillage et construction de barrages hydrauliques, entre autres, et de plus en plus les effets du changement climatique. Le couple Salgado crée en 1998 l’Instituto Terra qui a pour mission la reforestation et l’éducation environnementale.

©Sebastiao-Salgado-Etat-de-Acre-Bresil-2016-1

©Sebastião Salgado, État de Acre, Brésil, 2016 

Exposition permanente

En 1955, installé dans le Paraná au Brésil, Frans Krajcberg voit pour la première fois la forêt partir en fumée. Sa propre maison est anéantie. En 1985-1987 les grands incendies volontaires reprennent, notamment dans le Mato Grosso. Bouleversé, il fait un long reportage photographique et dénonce avec force ce crime de l’homme contre la nature. Derrière l’objectif, il trouve une nouvelle façon d’agir sur le plan artistique, pour alerter. Il conserve une force d’émerveillement et de révolte intacte, des yeux et une âme en alerte perpétuelle.

Définitivement entré en résistance, il utilise ses œuvres pour réveiller nos consciences, ne pouvant crier lui-même “au risque d’être pris pour un fou”. Grâce à une œuvre aux medium variés, il n’a de cesse de dénoncer le pillage des ressources naturelles, tout en illustrant l’étonnante capacité de résilience de la nature. Ses sculptures et assemblages sont réalisés à partir de bois “rescapés” des incendies de la forêt amazonienne, de bouquets de lianes entrelacées, de troncs polychromes ou de minerais de quartz.

D’autre part, les “empreintes”, assemblées et recouvertes de couleurs sourdes, obtenues en mélangeant eau et pigments du Minas Gerais, présentées sans cadre, sans date et sans nom, symbolisent l’immense.

Composition Rouge - Frans Krajcberg, 1965 - Végétaux et pigmen

©photo : jc-domenech, Frans Krajcberg, Tableau assemblage, 1965

FRANS KRAJCBERG – POLOGNE (1921-2017)

Frans Krajcberg est né en 1921 en Pologne et mort au Brésil en 2017. Connu pour son engagement pour la préservation de notre planète qu’il nommait “le grand combat du XXIe siècle”, c’est l’un des plus grands artistes brésiliens. Sculpteur, peintre, photographe, Krajcberg a mis son art au service de la Nature et appelait à une “nouvelle éthique de la création artistique”. Dénonciatrices du pillage des ressources naturelles par l’homme, mais soulignant l’étonnante capacité de résilience de la nature, ses œuvres sont un cri d’alerte et d’espoir. Son travail semble poursuivre une interminable quête : faire revivre ce qui est mort.
Une sélection d’œuvres, d’archives et de films emblématiques de sa carrière artistique et militante sont présentées en exposition permanente à l’Espace Frans Krajcberg.

INFORMATIONS PRATIQUES

21 Avenue du Maine, 75015 Paris
Mardi, jeudi, vendredi et samedi : 14:00-18:00
Mercredi : 14:00-20:00
www.espacekrajcberg.fr / @espace_krajcberg