Skip to content

📌 Place du Palais-Royal

📆 Du 18 septembre au 17 octobre 2021

Exposition organisée par les galeries Myanm/art et 16Albermarle :


Le 1er février 2021, les militaires du Myanmar (Birmanie), connus sous le nom de Tatmadaw, ont mené un coup d’État et arrêté Aung San Suu Kyi et les dirigeants de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dans la capitale de Naypyitaw. Ce matin-là, l’avenir que le peuple du Myanmar envisageait pour lui-même a disparu.

Du génocide des Rohingyas en 2017 à l’emprisonnement et à la torture systématiques des dissidents, la Tatmadaw entretient une idéologie ethno-nationaliste vicieuse, imprégnée de superstition, de fanatisme religieux et de rituels d’astrologie. C’est un adversaire terrifiant et imprévisible, difficile à défier car il s’est implanté dans tous les secteurs les plus rentables de l’économie, du pétrole et du gaz aux télécommunications.
La censure est omniprésente, qu’il s’agisse de la censure de l’État ou de l’autocensure. Sous la censure de l’État, les artistes avaient l’habitude d’utiliser un langage ou des récits symboliques pour éviter ce rejet. Il y avait toujours deux versions de l’œuvre produite – celle que l’artiste avait l’intention de produire et celle qu’il présentait au comité de censure.

L’objectif de cette exposition est de sensibiliser l’opinion publique internationale et de faire connaître les artistes birmans, en créer un réseau de soutien.

Tant de choses ont changé depuis le premier mois de protestations. Plus de 700 personnes sont mortes aux mains des militaires, et beaucoup d’autres ont disparu. L’histoire se répète. Cependant, l’esprit de combat est plus fort que jamais, ce sont les jeunes et les intrépides qui mènent la charge. Ils sont la ligne de front de ce combat mondial pour l’expression et la libération de la peur.

©Richie Htet, Bitch Better have my Democracy, 2021

©Richie Htet, Bitch Better Have My Democracy, 2021

Cette exposition est présentée par :

KYAW HTOO BALA – BIRMANIE

Kyaw Htoo Bala est diplômé en photographie des beaux-arts du Lasalle College Of The Arts de Singapour. Il a obtenu son diplôme en arts informatiques à l’Université nationale d’art et de culture, Myanmar (2012). Depuis 2011, il s’intéresse à l’art, aux arts numériques, à la photographie et à l’art de l’installation. Il aime les comportements
humains et la narration d’histoires. La plupart de ses arts visuels sont traduits à partir de textes qu’il compose d’abord. Il travaille en tant qu’artiste et directeur artistique indépendant dans la ville de Rangoun.

882021 – BIRMANIE


882021 est un artiste visuel/musicien du Myanmar qui réalise des vidéos musicales axées sur la révolution en cours.
Le nom 882021 est une combinaison des deux années (1988 et 2021) au cours desquelles de grandes manifestations ont eu lieu contre l’armée birmane. Le nom est également basé sur la couleur #882021, qui est la couleur du sang séché ; un rappel de toutes les personnes qui ont perdu la vie à cause des injustices de l’armée.

HKUN LAT – BIRMANIE


Hkun Lat est un photographe documentaire originaire du Myanmar. Il travaille pour ses projets et sur commande d’organisations et de médias internationaux. Il a commencé à réaliser ses projets pour que les gens reconnaissent et témoignent des problèmes actuels et non résolus au Myanmar, tels que la guerre civile, les ressources naturelles, les problèmes environnementaux, la drogue et les mouvements d’éradication de l’opium dans l’État du Kachin. Il a récemment reçu le 2e prix de l’environnement décerné par World Press Photo.

EMILY PHYO – BIRMANIE


Emily Phyo est une artiste de performance et la fondatrice du collectif WOMYN NOW. Elle a étudié au New Zero Art Space à la fin des années 2000, où elle a aiguisé son art de la performance et de l’installation. Ces dernières années, elle a combiné son vif intérêt pour le féminisme, l’activisme politique et le tissu social de la société pour créer des œuvres de performance documentaire sur des périodes d’un an. Elle a déjà exposé à Art Stage Singapore, SA SA BASSAC à Phnom Penh.

RICHIE HTET – BIRMANIE


Richie Htet est illustrateur, peintre et consultant créatif. Il a étudié au London College of Fashion et vit et travaille actuellement à Rangoun. Son travail explore souvent les thèmes de l’autonomisation des femmes, de leur énergie, de la mode et des tissus, ainsi que la réinterprétation du regard historique. Il se concentre principalement sur les thèmes de l’érotisme, de l’identité sexuelle et de sa propre origine raciale. Sa récente exploration de l’histoire de la politique au Myanmar constitue un nouveau chapitre passionnant dans l’évolution de son style.


RAVEN – BIRMANIE


Raven est une rédactrice, illustratrice et graphiste freelance qui est actuellement étudiante aux beaux-arts du LASALLE College of the Arts. En raison de sa prédilection pour les films et la musique, ses œuvres ont généralement un style terreux et vintage. Ses œuvres célèbrent l’humanité, les erreurs que nous faisons, les marques que nous laissons, les péchés que nous commettons, les arts que nous créons, les croyances pour lesquelles nous nous battons et l’amour dont nous rêvons. Elle aime trouver des valeurs esthétiques dans l’ordinaire, les défauts et la vérité.

BART WAS NOT HERE – BIRMANIE


Bart Was Not Here (aka Kyaw Moe Khine) a été tenté par les tags et les lettres à bulles peints dans les rues, en grandissant à Rangoun. Les expressions de Bart dans son art sur ou hors des murs sont un mélange de texte et d’image juxtaposant les normes culturelles birmanes et importées. Il a obtenu un diplôme des beaux-arts du Lasalle College of the Arts en 2018. Bart a débuté sa première exposition solo ‘God Complex’ à la galerie Myanm/art en 2019. Il a participé à un certain nombre d’expositions de Street Art et de Pop Art à Rangoun.

HUMAN RIGHTS WATCH

Human Rights Watch défend les droits humains à travers le monde.
Nous enquêtons sur les exactions pour les dénoncer et nous faisons pression sur ceux qui détiennent le pouvoir afin que les droits soient respectés et que justice soit faite.

Human Rights Watch est une organisation internationale indépendante, apolitique et non partisane.
Nous enquêtons depuis plus de 30 ans sur les graves violations au Myanmar (Birmanie) et faisons entendre la voix des activistes, défenseurs des droits, journalistes et artistes mobilisés contre la répression.